2 réponses sur “Tchernobyl35”

  1. UNE VOIX SOLITAIRE, DES VOIX SOLIDAIRES

    Bonjour,
    nous adressons ce petit mot aux 250 lectrices des 103 événements qui sont déclarés ce 25 avril.
    D’autres arriveront d’ici le 26 au soir.
    C’est une aventure exceptionnelle à laquelle nous participons à partir de 13 pays, la France, La Suisse et la Belgique regroupant la majorité des lectrices. Et aussi des ZOOM, des directs sur Facebook, des diffusions radiophoniques.
    Notre petite équipe constituée de Yumi Célia, André Larivière et Bruno Boussagol a consacré 3 mois et demi à ce projet. Quasiment à plein temps.
    Presque toujours durant la nuit et jusqu’au petit matin car sans concertation c’est à ces heures là que nous sommes devant nos écrans pour mener à bien ce projet.

    Nous sommes de tout coeur avec vous et assisterons à ce qui est près de chez nous et à un maximum de ce qui sera en ligne.
    Pour celles et ceux qui sont dans des villes où il y a plusieurs évènements pourquoi ne pas tenter d’assister aux autres propositions ?
    De même allons sur les 17 évènements online ou retransmis à la radio.
    La plate-forme de l’ APPEL https://april26appeal.noblogs.org permet d’accéder à chaque site en un clic.
    Et si vous voulez une ville précise, écrivez là dans SEARCH et cliquez.

    Nous pensons aussi qu’il ne faudrait pas en rester là.
    C’est pourquoi nous vous proposons de prendre (ou faire prendre) une photo de votre lecture.
    Mais aussi d’écrire ce qui s’est passé.
    Nous mettrons tout ça sur la plate-forme.

    Ces 48 prochaines heures vont être denses.
    Nous faisons tout cela parce que dans un coin du monde entre Ukraine, Biélorussie et Russie vivent 6 à 7 millions d’enfants, de femmes et d’hommes dans un environnement radioactif mortifère depuis 35 ans et pour des siècles.
    Et qu’une femme s’est immergée il y a 30 ans dans ce monde inimaginable. Svetlana Alexievitch a mis des mots sur cette plaie de notre histoire contemporaine.
    Nous serons la voix des jamais nés, des morts et aussi des vivants.
    La vie est plus forte que la mort.
    L’ amour est plus fort que la mort inacceptable.
    C’est ce que raconte simplement Elena, cette « voix solitaire ».

    Yumi Célia, André Larivière et Bruno Boussagol

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *