Les “pilules d’iode”, une protection partielle en cas d’incident nucléaire

Lors d’une catastrophe nucléaire, divers gaz et poussières sont relâchés dans l’atmosphère. Un de ces éléments est l’iode 131, présent surtout sous la forme d’un gaz radioactif, et qui a une demi-vie de 8 jours. Il ne faut donc (sauf cas particulier) s’en protéger que pendant les premières semaines . Cet élément a pour caractéristique de se fixer dans la glande thyroïde, et peut y déclencher un cancer. La prise d’iode stable (iode 127) permet de saturer la thyroïde et d’empêcher l’iode radioactif de s’y fixer. Il faut donc prendre la pilule quelques heures avant ou juste après le passage du nuage à l’endroit où vous vous trouvez comme le montre le graphique suivant.

Notez cependant que, après l’incident, l’iode 131 peut aussi se retrouver fixé dans l’alimentation, par exemple le lait ou les légumes.

Source : Ministère fédéral allemand pour l’environnement, la protection de la nature et la sécurité des réacteurs nucléaires

La pilule d’iode ne protège cependant pas contre d’autres polluants radioactifs :

  • Les produits de fission comportent une grande variété d’éléments radioactifs, à durée de vie longue voire très longue, comme le césium 137, le plutonium, l’uranium, le tritium, etc. Lors des catastrophes nucléaires dont nous avons des suivis médicaux non censurés par les autorités, il y a eu des cancers non-thyroïdiens, et d’autres pathologies, dont par exemple des troubles cardiaques dus au césium…
  • L’air ou le sol, pollués par des poussières ou des gaz radioactifs, peuvent irradier des rayons gamma (par exemple) contre lesquels il n’y a pas vraiment de protection, sauf à changer de lieu.

Conseils d’utilisation :

  • Attendre les instructions avant de prendre cette pilule, les autorités sont sensées vous prévenir du moment où le nuage radioactif passe chez vous et ou vous risqueriez d’inhaler l’iode 131. Voir le graphique ci-dessus : 10 heures après c’est trop tard, l’iode radioactif est déjà fixé dans la thyroïde, c’est donc inutile et même très déconseillé.
    Une bonne information, et une météo efficace et précise (et non censurée) seront indispensables !
  • Qui doit la prendre ? Les mères, les femmes qui allaitent, les femmes enceintes, tous les enfants, les adolescents et les jeunes adultes. Après 45 ans, il y a plus de risques que de bénéfices, voir votre médecin.
  • Qui ne doit pas la prendre ? Les personnes qui ont des maladies liées à la thyroïde, et d’autres pathologies listées dans la notice de la boîte d’iodure de potassium et dans ce document ! Consultez votre médecin dès maintenant pour avoir son avis.
    Le dosage pour les enfants est expliqué dans la notice.
  • Prendra la pilule d’iode une seule fois ! Ne la reprendre que sur instruction d’un médecin ou d’une autorité, dans le cas ou la situation persiste pendant plusieurs semaines et donc lorsque la production d’iode 131 continue.
  • Lorsqu’un réacteur est à l’arrêt, par exemple suite à une panne totale, la production d’iode 131 s’arrête, et, quelques de semaines après, cet iode radioactif commence à disparaître; après 10 semaines il devient négligeable.
  • Les piscines de stockage contiennent beaucoup de produits dangereux, mais pas d’iode 131, sauf exceptionnellement si du combustible usé y a être chargé depuis très peu de temps. Les stockages à sec ne contiennent pas du tout d’iode radioactif.
  • Le combustible neuf ne contient forcément pas de produits de fission, mais “que” des oxydes d’uranium et parfois de plutonium. Les pastilles sont manipulables à la main, avec des gants…. Produits solides, radiotoxiques, mais faiblement irradiants, mais qui ne se diffuseront pas très loin en cas de bombardements, une pollution locale grave mais localisée sur quelques dizaines ou centaines de mètres !? Les traces de plutonium sont cependant très toxiques, un milligramme est létal, un millionième de gramme peut déclencher un cancer…

Plus d’infos :

En Belgique, tout citoyen a le droit de retirer une boîte d’iodure de potassium chez son pharmacien, même à plus de 20 km d’une installation nucléaire !
Ouvrez votre boîte et lisez la notice qui est très complète ! En voici une image partielle.

Instructions complètes en anglais suivant un manuel distribué par le ministère fédéral allemand pour l’environnement, la protection de la nature et la sécurité des réacteurs nucléaires. Et aussi ce site très complet.
Résumé des instructions Source : IPPNW (Association des médecins contre la guerre nucléaire)

Vues : 30

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.